L’Aromathérapie Cosmétique et produits de beauté maison

Alors que le marché de la cosmétique conventionnel stagne, les fabricants pionniers de la cosmétique bio et écoresponsables, caricaturés et moqués pendant des dizaines d’années, ont vu depuis 2005 leur chiffre d’affaires exploser de manière fulgurante et notamment ces 3 dernières années. Effectivement, les attaques de “que choisir”, autres applications comme YUKA et INCI beauty, et la parution d’un guide d’alerte, « Cosmétox », par Greenpeace en 2005, ont accentué cette frénésie ! On parle même aujourd’hui de cosmétophobie !! (peur non rationnelle et injustifiée sur les cosmétiques)

Ainsi, les gammes se multiplient comme des champignons, revendiquant le plus de naturalité possible ainsi que leurs bienfaits sur l’environnement (zéro déchet, cosmétique solide, pack recyclable, formule biodégradable).

Désormais, on veut réaliser ses propres cosmétiques, en offrir à ses copines, à sa famille, mais attention à la réglementation cosmétique et la DGCCRF qui pourraient très bien vous tomber dessus tout de suite. Alors si vous souhaitez réellement vous mettre à l’aromathérapie cosmétique, faisons un petit focus sur cette nouvelle tendance !

Nos conseils en 5 étapes

 

Tendance de la cosmétique naturelle à base d’huiles essentielles

 

L’actualité sur l’aromathérapie cosmétique

Aujourd’hui, le succès des cosmétiques maisons s’inscrit dans ces nouvelles tendances: environnement, écologie, sécurité et santé. Vous pouvez également entendre parler de slow cosmétique (une tendance venue de Belgique) qui s’étend peu à peu en France et dans les autres pays.

Néanmoins, pour formuler ce type de produits, vous devez impérativement maîtriser et connaître toutes les matières premières utilisées ainsi qu’une bonne maîtrise de la qualité de fabrication des soins : notamment les huiles essentielles en aromathérapie cosmétique qui nécessitent une très bonne connaissance thérapeutique et une maîtrise des précautions d’emploi !

 

Les nouvelles marques expert de la cosmétique bio et des huiles essentielles

On trouve également de nouvelles marques innovantes qui s’inscrivent complètement dans la mouvance aroma esthétique :

Médène : Cosmétiques bio français crée par une pharmacienne à base exclusivement d’huiles essentielles et d’huiles végétales

Modjo : Créateur de cosmétiques pour fumeurs à base d’huiles essentielles crée également par une pharmacienne Caroline ancienne fumeuse

Aromazone et Mycosmétik: Fabricant d’ingrédients bio cosmétique à base d’huiles essentielles, d’argiles, d’hydrolats et d’huiles végétales.

Mais est-il possible de fabriquer soi – même ses mélanges, ses formulations et ses synergies cosmétiques aromatiques ?  

 

Qu’est ce que l’aromathérapie cosmétique ?

 

L’aromathérapie cosmétique fait partie de l’aromatologie, c’est à dire l’utilisation des huiles essentielles pour le bien-être. Aujourd’hui beaucoup de personnes qui utilisent les huiles essentielles sont devenues accros à ces petite fioles dans leurs produits cosmétiques ! Mais sais-tu comment bien les utiliser dans tes produits de beauté ? Souvent on associe l’aromathérapie cosmétique aux produits cosmétiques maison, do it yourself ou à la slow-cosmétique.  En tant que docteur en pharmacie et spécialiste en cosmétologie et aromathérapie, je te donne quelques conseils précieux pour t’y retrouver !

 

Produit cosmétique maison à base d’huiles essentielles

 

Rappel sur la cosmétique naturelle et maison

Avant toute chose, faisons quelques rappels. La cosmétique maison est un produit cosmétique que l’on va réaliser chez soi, dans le but de moins consommer d’emballages, de s’assurer des ingrédients que vont contenir ses cosmétiques … (tendance écoresponsable, environnement préservé, prise de conscience). Mais attention,  le cosmétique obtenu ne peut en aucun cas être vendu. En effet, la législation sur les produits cosmétiques est très stricte ! De plus, l’utilisation des huiles essentielles dans les crèmes, les soins, les masques de beauté doivent respecter un dosage spécifique. Le connais – tu ?

De manière générale, la cosmétique maison et la slow cosmétique sont personnalisées et en adéquation avec notre peau et nos valeurs : naturalité, bio, environnement…

 

Voici les trois types de produits réalisables à la maison :

  • Ingrédients issus de nos placards, on les utilise pour créer des produits que l’on utilisera presque « instantanément ».
  • Ingrédients dont on achète les bases  toutes prêtes (base lavante neutre, crème neutre, gel d’Aloe Vera), ainsi le consommateur et utilisateur n’a plus qu’à ajouter les constituants en fonction de ses envies et de ses besoins : actifs, huiles essentielles ou parfums pour obtenir un produit stable et personnalisé.
  • Ingrédient dont la composition révèle plus de complexité (nécessitant des produits spécifiques (tensioactifs, émulsifiants)) : cette 3e catégorie permet d’obtenir des cosmétiques de meilleure qualité et peuvent se conserver plusieurs jours, voire plusieurs semaines si les conditions de formulation ont été optimisées

Attention, s’inventer petit chimiste en cosmétique, a un cout. En effet, il vous sera nécessaire d’acheter plusieurs composants (actifs, excipients) ainsi que tout le matériel adéquat. Il faut donc vous assurer que vous ayez bien intégré toutes ces données. Mais si vous souhaitez apporter votre touche écologique à la planète et garantir votre « santé » alors le DIY en cosmétique est tout à fait adapté à votre demande !

 

 

Mes conseils pour utiliser l’aromathérapie cosmétique

Conseil n°1 : A ton instinct, tu ne te fieras pas !

  • Pour aller plus loin, il serait tentant de brûler quelques étapes … On parle souvent de recettes cosmétiques mais je vais remettre les choses à leur place. Quand on fait de la cosmétique maison, on ne fait de la cuisine! Oui, faire brûler sa tarte aux pommes n’a que très peu de répercussion : on la jette et puis basta. Alors que quelques gouttes de trop d’huiles essentielles peuvent engendrer des réactions allergiques voire plus graves dans certains cas des nécroses  si l’on a eu la main un peu trop lourde ! (avez vous eu connaissance de l’épisode Enjoy phenix et la cannelle ?)
  • De plus, la cosmétique et l’aromathérapie sont deux sciences exactes : elles nécessitent une véritable expertise! (sinon à quoi bon avoir Bac + 6). Même si nos crèmes de jour pourraient être apparentées à une banale mayonnaise ( une phase grasse, une phase aqueuse et un tensio-actif), il n’en est rien !
  • Enfin, il faut savoir que les huiles essentielles, même utilisées à dose faible doivent, être manipuler avec une connaissance sur les précautions d’emploi, les contre-indications et les personnes à risque ( le ravintsara, l’arbre à thé contiennent par exemple du 1,8 cinéole (eucalyptol) qui peut provoquer des crises chez les asthmatiques et des convulsions chez les personnes epileptiques)

 

Conseil n°2 : Sur les réseaux sociaux, tu te méfieras

  • Il existe aujourd’hui une multitude d’influenceuses qui prônent les mérites des huiles essentielles. Malheureusement, certaines informations manquent cruellement: par exemple  les huiles essentielles d’ agrumes sont de puissants photo sensibilisants, en d’autres termes tu pourrais attraper de gros coups de soleil… Le dosage cosmétique en aromathérapie n’est pas respecté … oui ça fait la deuxième fois que je te le dis bon ok, je te donne le dosage : normalement tu ne dois pas mettre plus de 1% d’huiles essentielles (mélange) dans ta préparation cosmétique finale soit pour un pot de 100ml, 1 ml d’huiles essentielles. Si tu souhaites avoir des informations fiables, je t’invite à t‘abonner à ma page instagram 🙂 

 

Conseil n°3 : Avec la qualité, tu fleurteras 

  • Sais-tu que l’utilisation des huiles essentielles est une médecine alternative qui a vu le jour officiellement sur notre beau territoire français !? Grâce à notamment René Maurice Gattefossé, Le créateur du mot aromathérapie ! Nous sommes donc le pays fondateur des huiles essentielles : artisans producteurs sont dispersés dans notre beau pays. Ainsi, prend le temps de choisir et de comparer les notes olfactives de plusieurs marques pour bien les valoriser et les utiliser dans tes cosmétiques. Ne te fies pas au prix et mais à ton odorat : une huile essentielle plus chère mais aux arômes développés sera bien plus efficace et peu consommatrice face à une huile essentielle de base. Notons par exemple, les huiles essentielles d’ESSENCIAGUA, l’aromathérapie olfactive prestigieuse de chez ENEVIE ou la ferme de lacontal dans ma région aux douces odeurs enivrantes!

 

Conseil n°4 : Aux huiles essentielles, tu ne te résumeras pas

  • Oui , pour moi l’aromathérapie cosmétique ne se résume pas qu’aux huiles essentielles! Tu peux utiliser les hydrolats et eaux florales ( fleur de rose, fleur d’oranger ou bien encore fleur de frangipanier !). Egalement intéresse toi aux huiles végétales ainsi qu’aux macérats ( vanille, tiaré, violette!)

 

 Conseil n°5 : Une formation reconnue d’aromathérapie cosmétique, tu feras

  • Si tu souhaites te former convenablement pour toi et ta famille, développer une activité ou améliorer tes compétences dans l’esthétique, il est indispensable que tu te formes consciencieusement. Bien sûr, internet regorge de propositions diverses en terme de formation en cosmétique naturel et aromathérapie cosmétique. Mais tu peux trouver des organismes de formation sérieux qui sauront t’épauler et de guider dans tes projets. Pour ma part, je travaille avec des esthéticiennes ainsi que des personnes en reconversion. Mon but est véritablement de : 
  • leur faire découvrir les huiles essentielles en toute sécurité, les propriétés des hydrolats, des huiles végétales et autres actifs naturels.
  • Mais aussi à bien apprendre les différentes parties de la peau avec les huiles essentielles adaptées aux types de peau.
  • enfin formuler, sécuriser et mettre en pratique sans se mettre en danger avec beaucoup d’ateliers pratiques (bains aromatiques, masques gommants doux, sérums, démaquillage biphasé). Pendant ces formations, j’adore finir par une exclusivité cosmétique qui permet d’en mettre plein les yeux, le nez et la peau !

Alors si tu décides de te lancer, je reste  à ton écoute pour te conseiller :)

Marie Mori.
Docteur en pharmacie, phyto aromathérapeute et diplômée en cosmétologie IPIL Lyon

 

Télécharge dès à présent ton ebook aromathérapie cosmétique

 

Mon dernier conseil : ce guide, tu téléchargeras 😉

  • Retrouve les principales notions essentielles pour bien te lancer!
  • Quelques formules faciles à réaliser
  • Et des conseils à la clé !

 

Les autres questions que vous vous posez ?

Quelle huile végétale utilisée pour ses produits de beauté, son bien-être ou bien encore sa santé ?

On pense toujours que les huiles végétales naturelles ne sont que de simples supports pour les huiles essentielles pour application cutanée… Pourtant ces corps gras manifestent une affinité toute particulière pour la peau et agissent en synergie en aromathérapie. En effet, elles permettent de booster l’action des huiles essentielles mais nous pouvons également les utiliser pour leurs propriétés exceptionnelles pour la slowcosmétique, les diy cosmétiques, le bien-être et les massages…

Comment stocker ses huiles végétales ?

Souvent, le principal défaut que vous allez rencontrer en utilisant ce type d’ingrédient brut, c’est l’oxydation de l’huile végétale : le rancissement (lorsqu’un corps gras (une huile végétale) est en contact avec l’air à plusieurs reprises, il peut arriver qu’une odeur importante et inhabituelle se développe entraînant une saveur âcre, désagréable au niveau du palet).

 Cette modification d’état altère fréquemment la couleur de l’huile également. Tout ceci est dû à l’oxydation des acides gras insaturés présents dans l’huile.

Ainsi, pour éviter au maximum l’oxydation de nos huiles, on prendra les dispositions suivantes : 

  • Stocker à l’abri de la lumière et dans un endroit sec : Privilégier donc les contenants en verre ambré teinté

  • Éviter le contact avec l’oxygène en rebouchant bien le flacon

  • Éviter également les modifications trop brutales de températures

1. L'huile d'amande douce : Prunus dulcis

L’huile d’amande douce est très utilisée auprès des jeunes mamans pour les croûtes de lait de leur nourrisson. Inscrite à la pharmacopée française, celle-ci est très utilisée pour les peaux fragiles et est reconnue pour ses différentes propriétés.

Cette huile végétale est très connue pour son côté nutritif et hydratant. Elle améliore la composition du film hydrolipidique ce qui lui confère des pouvoirs adoucissants et apaisants

Indications :

On la conseillera pour les peaux sèches et irritées

On peut également l’utiliser pour prévenir les vergetures (fesses, seins, ventres) pour les sportifs, la femme enceinte et les adolescentes en période de puberté.

Précautions d’emploi :

Il est important de spécifier qu’il existe des risques d’allergies pour les personnes déjà sensibles aux fruits à coque. Son utilisation chez la femme enceinte doit être alternée avec une autre huile végétale

3. L'huile de calophylle: Calophyllum inophyllum L.

L’huile de calophylle est très intéressante du fait de ses propriétés exceptionnelles. C’est une huile qui fait partie de la trousse en aromathérapie et vous allez voir pourquoi !

Propriétés :

Le calophylle est un arbre à grandes feuilles qui est très connu en Polynésie. Son huile a des propriétés anti-inflammatoires, régénératrices et cicatrisantes. Mais également, elle est très utilisée pour l’insuffisance veineuse et les troubles de la circulation.

Indications

Il est évident que nous pourrons utiliser cette huile pour :

Les jambes lourdes, les varicosités…

Les petites brûlures et coups de soleil

les sportifs afin de préparer les muscles et les articulations

les tendinites, les contractures, les rhumatismes !

Enfin, les affections cutanées telles que l’eczéma, les rougeurs, le psoriasis …)

NB : elle est l’allié de la femme enceinte notamment pour les jambes lourdes, mais aussi pour les vergetures (à diluer avec l’huile d’amande douce !)

Précautions d’emploi :

L’utilisation de cette huile peut chauffer, donc attention aux peaux sensibles et réactives (dermographisme).

À moins de 25 °c, l’huile de calophylle peut se figer, dans ces cas-là, il suffit de la réchauffer entre ses mains.

Comment choisir une huile végétale de qualité ?

Lorsque l’on commence à s’intéresser de plus près à ces huiles issues de plantes oléagineuses (amande, noisette, argan, macadamia…), il faut privilégier la QUALITE !

1. Agriculture biologique :

Pour cela, la culture biologique avec la mention AB ( statut alimentaire) ou ECOCERT (statut cosmétique) est de rigueur ainsi qu’un contrôle de l’origine du produit brut.

2. Première pression à froid:

De plus, on priviligiera une huile issue de l’extraction « première pression à froid ». En effet, la pression mécanique dépourvue de toute modification de température permet de garder toutes les propriétés « thérapeutiques » et « cosmétiques » de la graine. On parlera également dans ce cas là d’une huile végétale VIERGE (extraction sans solvant)

Quelles sont les propriétés des principales huiles végétales utilisées en aromathérapie et cosmétiques ?

Seule ou en association, ces huiles précieuses sont de véritables « pépites » pour notre santé ou notre bien-être… Découvrons ensemble quelques huiles végétales intéressantes à garder dans sa salle de bain.

2. L'huile de ricin: Ricinus communis L

L’huile de ricin est composée à 90 % d’acide ricinoléique. Elle est connue pour son pouvoir sur la pousse des cheveux, des cils et des poils en général. Appelée également Castor plant oil, elle fait souvent débat auprès de certaines personnes non informées pendant qu’il s’agirait d’huile de castor (rassurez-vous, il n’en ait rien !) Le castor fabrique une substance dont les propriétés sont similaires à l’huile de ricin… c’est cette confusion qui a donné le nom anglais de l’huile de ricin en castor oil )

Propriétés :

L’huile de ricin est utilisée pour

-les cheveux : elle ralentit leur chute et gaine la chevelure grâce à ses propriétés en viscosité

-les cils et les sourcils : elle améliore la densité et diminue la perte

-la barbe

-On peut également l’utiliser pour les ongles mous et cassants, car l’acide ricinoléique avec ses oméga 3 et 9 renforcent la matrice de l’ongle et des cuticules.

Indications :
-Chute de cheveux

-Cheveux secs, crépus et cassants,

-Stimulation de la pousse des cils

-Nutrition intense et réparation des peaux abîmées et sèches​

 

4. L'huile de jojoba: Simmondsia chinensis L.

Cette huile a des caractéristiques exceptionnelles. Sa composition s’apparente à celle du sébum. Elle permet donc d’avoir deux principales qualités : la régulation du sébum pour les peaux mixtes à grasses et la réparation des peaux sèches grâce au renforcement de la barrière hydrolipidique.

Propriétés :

Cette cire végétale est très intéressante, car elle est non grasse ! Elle peut donc être utilisée pour réguler le sébum et prévenir le dessèchement de la peau

Indications

-Peaux mixtes à grasses

-Hyperséborrhée du cuir chevelu

-Peaux sèches à très sèches

-Cheveux secs et cassants

Précautions d’emploi :

Utilisation unique en application cutanée

.

4 fioles transparents avec des fleurs dedans

Recevez votre guide gratuit : Vos premiers pas en Aromathérapie Cosmétique.

Il vous suffit d'indiquer l'adresse mail à laquelle nous allons vous envoyer ce guide.

Votre demande a bien été envoyée, consultez votre boite mail